Renaud Pellegrino, œuvre avec passion dans les ateliers qui façonnent le cuir et les matières nobles. Artiste et artisan talentueux, il s’impose rapidement comme un créateur de référence et collabore avec des prestigieuses marques de haute couture. Il décide après d’œuvrer sous sa propre griffe, qu’il cache toujours très discrètement à l’intérieur de ses modèles. Les initiés ne s’y trompent pas et reconnaissent sa patte au premier regard.

Il crée pour les femmes et leur vie d’aujourd’hui. D’une imagination étincelante et sans limites, il joue avec les formes et les couleurs, assemble les matières et fusionne les cultures pour créer des modèles uniques. Les intérieurs de ses sacs infiniment soignés, se fondent ou contrastent avec l’extérieure et réservent à celles qui en font usage une expérience intime qui leur est entièrement dédiée.

Souvent, il revisite les précieux savoir-faire des artisans du monde pour les inscrire dans une nouvelle modernité. Il ne se soumet jamais au dictat de la mode, il invente la sienne, unique et authentique et l’offre en partage, révélant nos désirs enfouis du moment.

1969

Quelques années après avoir emménagé à Paris, Renaud rencontre lors d’une soirée les sœurs Carita. Elles possèdent alors un salon de coiffure rue du Faubourg St Honoré drainant nombre de célébrités. Il se lie d’amitié avec l’ainée Maria, qui lui propose de prendre en main la boutique du rez-de-chaussée du Faubourg et son fameux salon. Il créé alors des accessoires pour cheveux, puis des sacs, de la maille et des foulards qu’il peignait lui-même. Il restera 7 ans chez Carita.

1976

 De 1976 à 1983, ce sont les années Yves Saint Laurent. Renaud collabore avec la Maison sur la création des sacs de prêt-à-porter et de Haute couture. Il continue également de fabriquer pour Carita et à travailler avec Tan Guidicelli, Dior, Ungaro ou encore Givenchy, tout en créant des sacs plus personnels en son nom.

1983

Le premier magasin «Renaud Pellegrino» ouvre en 1983 rue Saint Roch. Très vite la boutique de la petite rue du premier arrondissement devient un incontournable pour les parisiennes à la pointe de la mode et en quête d’unicité. Parmi les inconditionnelles de la marque on retrouve Paloma Picasso, Catherine Deneuve, Jacqueline Delubac, Lynn Wyatt, Sabile Azéma, Sabine Haudepin, Isabelle Adjani. Renaud se fait également connaitre outre-manche, où les portes des grands magasins s’ouvrent alors à lui.

1986

Le premier succès griffé de la marque est un sac du soir qui rappelle les mitres des hiérarques de l’église. Ce modèle, baptisé « Cardinal », sera décliné dans de nombreuses couleurs et matières, une véritable ode aux années 80.

1987

Cette année-là une deuxième boutique Renaud Pellegrino ouvre, cette fois-ci Rive Gauche. La griffe parisienne s’exporte également au Japon, pays qui marquera Renaud par sa complexité et son sens unique de l’esthétique.

1990En 1990, Renaud crée un autre de ses modèles iconiques : la « Danseuse ». Ce sac du soir est ouvertement inspiré par la silhouette d’une danseuse de ballet, art pour lequel il se passionne dès les premières représentations auxquelles il assiste. Ce sac est un hommage à la danse, mais également un hommage à la femme.
1997

Jacqueline Delubac, comédienne et mondaine parisienne, disparait suite à un tragique accident. Celle que l’on surnommait « la femme la mieux habillée de Paris » laisse derrière elle une collection de robes et d’accessoires dont elle fait don au Musée des Arts Décoratifs. Parmi ces accessoires se trouvent plusieurs sacs Pellegrino ; ces pièces entreront dans les collections permanentes du musée. Certaines pièces seront envoyées par la suite au Musée de la Mode de Marseille.

2007

En 2007, Renaud Pellegrino est fait Chevalier des Arts et des Lettres en l’honneur des vingt-cinq ans de sa marque éponyme. Il est décoré par sa fidèle amie Catherine Deneuve qui déclare: «Bien que la notion de mérite n’existe pas, dans son cas, on peut faire une exception».

Celui qui « a la beauté dans les yeux, dans les mains, dans la tête […] a fait de ses sacs des endroits secrets et magiques », renchérit le recteur de l’Académie de Paris, Maurice Quénet, dans un discours fort élogieux.

2018

Renaud ouvre sa nouvelle boutique cette fois-ci dans l’ouest parisien, à quelques pas de l’Arc de Triomphe. Conçue comme une boutique boudoir, ce lieu intimiste de 50m2 a été imaginé comme un écrin luxueux où les créations de Renaud Pellegrino se dévoilent et prennent une place essentielle. Avec une atmosphère confidentielle et l’utilisation de matières minérales aux tonalités de couleurs sourdes, le flagship Pellegrino sera le nouveau rendez-vous des amatrices de perles rares.